Qu’est ce que la cryothérapie

 

EN QUOI CONSISTE LA CRYOTHÉRAPIE ?

La cryothérapie consiste à utiliser le froid extrême pour soigner. Connue et utilisée par les Égyptiens et les Grecs dès l’Antiquité, elle couvre aujourd’hui quatre champs d’application, la médecine, le sport, le bien-être et le domaine de l’esthétique.

 

COMMENT CELA FONCTIONNE ?

Au cœur de notre cerveau, se trouve l’hypothalamus qui sert de lien entre notre système nerveux et le système endocrinien. C’est lui qui régule bon nombre de sensations comme la soif ou la faim, les émotions et la température corporelle. En ce qui concerne cette dernière, il a pour objectif principal de la réguler en la maintenant à 37°. Donc, s’il l’on expose rapidement notre organisme à un grand froid, le cerveau va immédiatement réagir en envoyant l’ordre de diminuer la fréquence cardiaque, d’augmenter la tension artérielle et de resserrer les vaisseaux (vasoconstriction). Ce système de défense contre le choc thermique généré, permet la récupération de l’organisme après le retour de la température à la normale. La cryothérapie est proposée selon les affections, en « application locale » ou « corps entier », où l’organisme est soumis à des températures allant de – 110° à – 160° maximum.

 

EN MÉDECINE, QUELLES SONT LES INDICATIONS DE LA CRYOTHÉRAPIE ?

Les champs d’application de la cryothérapie en médecine sont multiples. Sur prescription médicale, elle peut s’adresser aussi bien à des patients en rhumatologie, neurologie, ou grâce à ses propriétés antalgiques à des consultations en dermatologie, avec de très bons résultats sur le psoriasis ou l’eczéma. Les médecins égyptiens avaient déjà démontré les effets certains du froid sur le système nerveux et l’utilisaient contre les migraines et les troubles circulatoires par exemple… C’est toujours une indication actuelle. Elle a même été étendue aux personnes qui souffrent de troubles du sommeil, comme à celles qui sont souvent soumises au stress. La cryothérapie se révèle être aussi une bonne alliée dans des pathologies plus lourdes comme la sclérose en plaques, la fibromyalgie et dans certains cancers, mais toujours dans le cadre d’un accompagnement médical.

 

QU’APPORTE LA CRYOTHÉRAPIE AU MONDE SPORTIF ?

Lors d’une entorse, d’une foulure ou même d’un choc, le réflexe premier est d’appliquer du froid sur l’endroit concerné à l’aide d’une poche de glace le plus souvent, ou d’un spray cryogène. La cryothérapie permet de soulager et de récupérer plus rapidement après une blessure, elle est également d’un grand secours après une opération. Elle favorise la cicatrisation des fibres musculaires, améliore l’oxygénation des tissus et contribue à l’élimination des déchets. Tout cela accélère la phase de récupération après une blessure, et plus simplement, les très basses températures permettent aux sportifs de récupérer facilement après l’effort. On est là dans l’application « corps entier ». Cette technique est également de plus en plus souvent employée dans le cadre d’une préparation physique avant un tournoi ou compétition. L’expression « dopant naturel » est même utilisée sans aucun risque de pénalité pour les sportifs de haut niveau.

 

FROID EXTRÊME ET BIEN-ÊTRE INTENSE

Fatigue, stress, pollutions diverses, la vie trépidante du 21ème siècle n’est pas synonyme de bain de jouvence. Plusieurs techniques sont proposées allant du simple massage en institut, à la cure thermale et bien d’autres. Parmi elles, la cryothérapie jusqu’ici réservée aux milieux sportifs et médicaux, a depuis élargi son offre au secteur du bien-être. À l’instar des pays nordiques dans lesquels les gens sont habitués à plonger dans l’eau des lacs gelés, la cryothérapie par son action vasoconstrictrice est aujourd’hui un excellent support de remise en forme. Par son action vasoconstrictrice, elle permet une bien meilleure oxygénation du sang ainsi qu’une irrigation supérieure au niveau des muscles. La circulation sanguine est ainsi améliorée, avec une action immédiate sur le soulagement des jambes lourdes. Elle augmente la fermeté et la tonicité d’une manière générale.

 

LA CRYOTHÉRAPIE SUR LES PODIUMS DE L’ESTHÉTIQUE

On l’a vu, l’activation de la circulation sanguine par le froid, décongestionne les tissus. On gagne en fermeté, en tonicité, il n’en fallait pas plus pour transposer les bienfaits du froid aux besoins de l’esthétique. Dans ce domaine, les précurseurs étaient cette fois-ci les Romains, avec les « frigidarius » qui se trouvaient être des thermes d’eau froide. On parle ici plus de « cryopolyse », branche de la cryothérapie spécifiquement utilisée dans le cadre d’une recherche de perte de poids. Elle vise à diminuer la cellulite pour avoir une peau plus lisse sur les zones sujettes à la fameuse peau d’orange. Pour être efficace dans la durée, elle doit bien sûr être associée à des règles simples de bonne hygiène de vie.

Pour conclure, cette technique est un formidable support dans d’innombrables aspects de la vie de tout un chacun à condition d’être correctement utilisée.